Le Minor présente ses tops 100% bretons

Le Minor présente sa sélection de pulls et marinières 100% made in Bretagne/ La marque possède la recette des véritables chandails bretons en pure laine qui est restée inchangée. La maille est chaude et le point resserré, ce qui la rend quasiment imperméable. Encore aujourd'hui, Le Minor propose à la vente la version haut de gamme du trousseau du marin : pull marin traditionnel et pull officier réglementaire...

A propos du Minor :

En voulant élargir leur gamme d'accessoires à des bonnets, Sylvain et Jérôme, fondateurs de la marque Flageolet, découvrent la marque bretonne Le Minor et rachètent, en 2018, l'entreprise rendue célèbre pour ses vêtements marins dont la Marinière. Parce qu'ils sont 100 % bretons, les produits de la mer ne sont travaillés qu'avec des matières premières françaises.

L'historique de la marque :

Le Minor a plus de 80 ans. C'est en 1936 qu'Anne-Marie Le Minor crée l'entreprise dans le Finistère, à Pont-l'Abbé pour divulguer la culture bretonne auprès des enfants. Elle confectionnait d’abord des vêtements de poupée, puis du linge de maison, et très vite du prêt à porter. En 1965, Fondation à Guidel (56) de la Manufacture de Bonneterie Lorientaise (MBL) qui tricotait des pulls marins ainsi que des marinières en coton. En 1982, Le Minor cède sa marque à MBL pour l’activité prêt-à-porter. Un peu plus tard, à partir de 1987 et ce jusqu'en 2017, l’entreprise est gérée par la famille Grammatico qui développe des gammes coton et laine exclusivement sous l’étiquette Le Minor. Et c'est cette année, en 2018 que Sylvain Flet et Jérôme Permingeat créent le groupe "Franchement" pour racheter Le Minor.

Vos commentaires

laissez le premier commentaire sur cet article

Laissez vos commentaires

* champs requis

+ d'articles