Le MIF 68, second centre français du textile et d’envergure internationale à Marseille

Le MIF 68 est un projet économique d’envergure mondiale. Implanté face au centre commercial Grand Littoral à Marseille, ce nouveau centre commercial comptera 95 magasins de grossistes et showrooms, principalement des professionnels chinois du textile. Ce qui le nommera donc comme le second plus grand centre sino-européen du textile. Marseille devenant potentiellement la référence de la mode pour l’Europe du Sud.

Attendu depuis des années, le projet est porté par des professionnels chinois représentés par M. Dingguo Chen, président du MIF 68 et par le groupe immobilier Résiliance, promoteur et co- investisseur dirigé par Xavier Giocanti et Gurvan Lemée. A ce jour, le taux de commercialisation atteint déjà 85 %.

 

« La première fois que je suis venu à Marseille, j’ai été séduit, en tant que grossiste, par la ville et sa position géographique privilégiée pour vendre la mode du Sud sur tout le pourtour méditerranéen. Je suis la première personne d’origine chinoise à avoir ouvert une boutique grossiste à Marseille. La vision du centre MIF 68 est arrivée quelques années après et j’ai eu la chance de rencontrer l’adjoint au Maire de Marseille, délégué à l’Economie, aux Relations avec le monde de l’entreprise, Prospective et Président de la Commission Economie à la Métropole Aix-Marseille-Provence, Didier Parakian, qui connaît bien la mode et qui, croyant au projet, nous a présenté à Résiliance. Je suis convaincu que tous les grossistes textiles trouveront ici la réponse à leurs besoins. Le MIF 68 leur permettra dans un lieu unique et facilement accessible de pouvoir découvrir les nouvelles collections et s'approvisionner » souligne M Dingguo Chen.

La spécificité du projet tient également à son architecture : des magasins réalisés à partir de structures conteneurs, colorés et modulables, visibles de loin.

 

Une plateforme d’échanges internationaux autour du textile

Dédié au commerce B to B, le MIF 68 constituera une plateforme d’échanges unique en Europe du Sud. Les professionnels du secteur, français comme européens, auront la possibilité de découvrir et d’acquérir des productions textiles importées d’Asie ou en provenance d’Italie. De plus, les entreprises françaises désireuses d’exporter des produits Made in France trouveront dans le MIF 68 une porte d’entrée vers le marché chinois.

Vers un nouvel Aubervilliers

La création du MIF 68 s’inscrit dans la tendance de relocalisation du secteur textile à l’extérieur des villes, en raison de la pression foncière et des difficultés de circulation. Ainsi, l’important marché d’Aubervilliers aux portes de Paris a vu le jour au début des années 2000, suite à la mutation du Sentier, le quartier historique de la création textile de la capitale.

En rassemblant les professionnels du secteur textile, le MIF 68 leur offre un outil rationalisé, adapté aux marchés actuels. Dans un contexte de concurrence forte, la notion de rassemblement et de structuration s’avère fondamentale. Ceux qui demeurent isolés ne parviennent pas à se développer, voire disparaissent. Le MIF 68 contribuera à renforcer la visibilité internationale de la filière de la mode, comme le font déjà, à leurs échelles, le CIFA d’Aubervilliers mais aussi le Dragon Mart de Dubaï, le plus important centre textile du monde avec 3 000 enseignes. Le MIF 68 est la dernière étape de l’externalisation des marchés de gros de Marseille intra-muros, après ceux des fruits et légumes du Cours Julien au MIN des Arnavaux, et celui de la pêche à Saumaty.

Marseille, un positionnement stratégique

L’emplacement du MIF 68 n’a pas été choisi au hasard mais en tenant compte de nombreux critères, notamment la facilité d’accès et l’environnement. Le MIF 68 est situé à seulement 20 kilomètres de l’aéroport Marseille-Provence et à 2 kilomètres du port, à l’écart de la ville évitant ainsi les embouteillages. Grâce à ce projet, Marseille bénéficiera d’une position privilégiée sur la nouvelle Route de la Soie, la Belt and Road Initiative. La filière mode-habillement-textile représente 10 000 emplois sur la région marseillaise. A lui seul, le MIF devrait compter plusieurs centaines d'emplois. Il contribuera à renforcer ceux du secteur de la mode régionale dans son ensemble.

Vos commentaires

laissez le premier commentaire sur cet article

Laissez vos commentaires

* champs requis

+ d'articles