Krys Group n’a pas froid aux yeux

Comment réussir en fabriquant en France ? Démonstration par l’exemple de Jean-Pierre Champion, Directeur Général de Krys Group, qui n’a pas pas hésité à investir massivement pour produire et distribuer des verres à haute valeur ajoutée et à prix compétitifs ! Focus sur la stratégie et l’actualité du groupe.

Un label Origine France Garantie depuis 2012

 

Krys Group n’a pas attendu l’engouement des consommateurs pour le made in France, pour faire un atout commercial du « Produire en France ». Dès le début des années quatre- vingt, cette coopérative créait son usine à Bazainville (78) en vue d’intégrer ses activités de production et de centrale d’achat sur le territoire. Quand certains ont les yeux plus gros que le ventre et délocalisent en Chine pour profiter d’un coût de main-d’œuvre cinq fois inférieur, Krys Group relocalise depuis l’arrivée de son nouveau DG. Le groupe a investi ces dernières années quelque 12 millions d’euros pour l’extension et la modernisation de son site de production, créant au passage 60 emplois. Seul groupement d’optique à fabriquer lui-même ses verres en France, il est le premier verrier à obtenir dès 2012, le label Origine France Garantie pour ses verres ophtalmiques blancs, colorés et polarisants.

La main-d’œuvre représente 60 % du coût de production des verres, ce qui laisse encore une marge de manœuvre face à la concurrence internationale. Ce ratio passe à 95 % dans la fabrication de montures, raison pour laquelle le groupe n’en fabrique pas. Par souci de cohérence et pour fournir des équipements totalement français au consommateur, Krys Group sous-traite la production de toutes ses montures exclusives (celles qui portent l’une de ses marques) auprès d’industriels qui produisent sur le territoire. Il mène parallèlement une politique de commercialisation de montures de marque fabriquées en France, comme Sonia Rykiel ou Kenzo que l’on trouve dans une partie des magasins Vision Plus. Dernier exemple en date : une nouvelle collection optique, sous licence de marque Le Coq Sportif (notre photo), à découvrir en 4 lignes dans les magasins Krys à partir du 18 novembre.

 

Une stratégie d’intégration verticale pour contrer la concurrence internationale

 

« Si nous voulons maintenir des filières d’excellence dans notre pays, il est impératif d’innover, tout en restant compétitifs ». En témoigne le lancement prévu en février 2017 du nouveau verre My Proxi : un verre progressif d’intérieur (*), positionné en milieu ou haut de gamme par la concurrence quand Krys Group le place en entrée de gamme, donc à un prix plus bas pour le consommateur. Comment ? En tirant profit d’une stratégie d’intégration verticale : « un producteur-distributeur n’est pas obligé d’avoir la même rentabilité qu’un industriel pur et dur sur la partie production ». Il peut « redistribuer au consommateur, une partie de la valeur que l’industriel aurait capté pour ses actionnaires » dans une approche globale de son équation économique. En bref, il reste maître de son prix de revient et de son positionnement produit. Il générera moins de marge à l’unité mais s’en sortira en augmentant son volume de production. C’est l’objet même de la modernisation du site de Bazainville : la moitié des 12 millions d’euros d’investissement a été dédiée à l’acquisition de machines de toute dernière génération qui permettent d’optimiser l’automatisation de la production pour atteindre les 10 millions d’articles vendus chaque année soit une augmenftation d’environ 30 % par rapport aux années précédentes. Au regard de l’intérêt confirmé du consommateur pour le made in France, de la capacité d’innovation de Krys Group, de l’optimisation de son outil de production et du bon rapport qualité-prix de ses produits ; on peut penser que certains de ses concurrents délocalisateurs n’auront bientôt plus que leurs yeux pour pleurer !

 

*La correction de la vision ne se fait pas à perte de vue comme c’est nécessaire pour l’extérieur ; elle est adaptée à une utilisation à la maison ou au bureau

En bref...

Krys Group en bref

  • 3 enseignes : Krys, Vision Plus, Lynx Optique
  • 1er employeur français dans le secteur de l’optique
  • 1re centrale d’achat du secteur fournissant 23% du marché des lunettes
  • 1er fabricant de verres labellisé Origine France Garantie depuis 2012
  • Une triple certification Qualité, Sécurité et Environnement
  • 100 millions d’euros de CA en 2015 pour son site de production, soit une croissance de 30 % depuis 2013
  • www.krys-groupe.com

Vos commentaires

laissez le premier commentaire sur cet article

Laissez vos commentaires

* champs requis

+ d'articles